vendredi 19 septembre 2014

De la soumission des politiques français au sionisme

J'ai reçu ce 1er mail le 14 septembre auquel j'ai répondu favorablement:
Bonjour Monsieur,
Je viens de lire avec beaucoup d’intérêt votre livre "Le printemps des sayanim". J'y ai découvert un monde que je ne soupçonnais pas. C'est passionnant pour quelqu'un comme moi qui milite depuis toujours pour la création d'un Etat palestinien dans les frontières de 1967 avec Jérusalem comme capitale. Je suis Maire de Longlaville, une petite ville de 2500 habitants au point triple du Luxembourg et de la Belgique.
Le dimanche 30 novembre à 17h je souhaite organiser un débat sur la situation dans cette région du monde dans la salle culturelle de ma ville (un petit amphithéâtre de 180 places) . Je suis en contact avec les représentants de la Palestine auprès de l'Union européenne à Bruxelles. J'ai déjà, c'est certain, l'accord d'un prêtre palestinien. Je serai honoré si vous pouviez également être présent.
Recevez l'expression de mes salutations les meilleurs
Jean-Marc Duriez
Maire de Longlaville

Mais dès le lendemain, changement de ton. Nouveau mail, du même:
Monsieur,
Je vous avais sollicité pour participer à une conférence sur la Palestine le 30 novembre dans ma ville.
Vous y aviez répondu positivement.
Cependant après avoir parcouru votre blog, je me vois obligé de retirer immédiatement mon invitation.
Votre engagement pour le droit du peuple palestinien à un Etat est sans doute sincère.
Mais votre adhésion à la théorie du complot du 11 septembre , votre soutien à Dieudonné (qui fait monter sur scène le négationniste Faurisson) et plus encore votre proximité avec Alain Soral sont totalement incompatibles avec les valeurs humanistes que je porte.
Salutations
  
S'il avait bien lu "le printemps des Sayanim", ce Monsieur aurait dû comprendre que les agents judéo-sionistes du Mossad infiltrés dans toutes les couches de la société française, tracent des lignes rouges pour décrédibiliser toute critique radicale et justifiée du sionisme. Avec des soutiens pareils, la Palestine n'est pas près de voir le jour. Les colons sionistes peuvent poursuivre tranquillement leur oeuvre colonisatrice.
Jacob Cohen

samedi 2 août 2014

Les Juifs de France mènent une politique suicidaire

Les juifs de France commettent une erreur historique monstrueuse en liant leur destin à un Etat qui exploite un lien artificiel avec une histoire biblique trafiquée.
Et surtout un Etat qui bafoue les droits élémentaires du peuple palestinien, qui après lui avoir volé sa terre, le maintient sous une domination économique et politique, détruit ses structures sociales et culturelles.

Le régime sioniste est condamné historiquement, quelle que soit sa puissance militaire, car il ne peut faire la paix pour des raisons internes, ni avec les voisins arabes qu'il méprise et avec lesquels il ne peut avoir qu'un rapport de dominant à dominé.

Le régime sioniste se délégitime tout seul, par ses actions inhumaines, barbares, insoutenables. Le monde le rejette et le vomit. Le temps n'est pas loin où il deviendra le paria de l'humanité.

Les juifs de France auraient dû faire preuve de sagesse et de lucidité en poussant vers une solution juste, dans le respect des droits de tous les peuples. Le retour de bâton contre le régime sioniste les atteindra malheureusement et il sera trop tard.


Manifestation des judéo-sionistes à Paris pour "Israël"

mardi 29 juillet 2014

Open Letter to Francois Hollande by Jacob Cohen, writer and anti-zionist

Translation of Open Letter to Francois Hollande our "French" president of the Republic , written by Jacob Cohen, writer and anti-zionist based in France. French version in the link.

You may be surprised, M François Hollande, or rather will pretend to be, by this name in quotation marks. Because according to the founding documents, you are supposed to defend the interests of the Republic and the legal principles that are her foundations.

But all indications, since you took office, demonstrate a blind and unconditional allegiance to a foreign country that has violated every international law for the last 66 years.

I must say that you inherit a political party, so called "socialist, which with Israel, participated in a military campaign in 1956 against colonial Egypt which has provided Israel with nuclear weapons that could one day turn against Europe.

Of course, you grumble a little about the colonization, occupation, annexations and other Zionist abuses Similarly, you receive Harki chief of the Palestinian Authority and encourage them to negotiate endlessly with their Zionist masters.

But this is all just hot air, produced with the approval of your Zionist overlord, to deceive the naive. If not, why are the latest sanctions against Russia for the annexation of the Crimea, following a successful referendum, not considered for the annexation of East Jerusalem and the Golan Heights, effective for 45 years?

Your criminal complicity with the Zionist state is coupled with unconditional allegiance to its representatives in France. To the extent of transforming the institutions of the Republic, such as the Justice and Police, CRIF and other Jewish Zionist agencies. The Council of State is called upon to prohibit shows or events that might displease the occult masters of France, your Masters. Any perceived "anti-semitism" is immediately suppressed by the powers that be.

Let me remind you that I was attacked by the Jewish Defence League March 12, 2012, a filmed aggression, admitted and published by the JDL, and your "justice", which receives its orders from the CRIF, had to "close the case without further action."

For this, Mr. Hollande, I accuse you of treason, and I accuse your "justice" of being "only good for the CRIF. I hope you will recognise these serious allegations. The French patriots will not understand that the Chief Magistrate did not defend his moral integrity and the honour and dignity of our main Institution.

Mr. President, since the departure of de Gaulle you have continued undermining and negating the independence of France, and you have reduced our country to the role of subcontractor to one of the greatest criminal countries of the last few decades. Inhuman massacres of hundreds of Gazan civilians helpless and without defence committed with overwhelming military force seems to leave you cold.

It is true that you sang the Zionist anthem with a prime minister whose arrogance is matched only by his desire to crush the Middle East under his boot. We will remember you and your place in history as an accomplice in the Zionist war crimes, or to borrow a famous phrase, such as "Netanyahu's little postman."

Epistolary convention forces me to adhere to etiquette so I sign off WITH MY DEEPEST CONTEMPT. 

Jacob Cohen, Franco-Moroccan citizen, anti-Zionist writer. Paris, July 20, 2014.
French version available:

dimanche 20 juillet 2014

Lettre ouverte au Président de la République dite « française » par Jacob Cohen



Vous serez peut-être surpris, Monsieur François Hollande, ou plutôt ferez semblant de l’être, par cette appellation entre guillemets. Car selon les textes fondateurs, vous êtes censé défendre les intérêts de la République et les principes de droit qui en assurent le fonctionnement.

Or tout indique, depuis votre entrée en fonction, une allégeance aveugle et inconditionnelle à un pays étranger qui viole depuis une soixantaine d’années les principes de droit international les plus fondamentaux.

Il faut dire que vous êtes l’héritier d’un parti politique dit « socialiste », qui a participé à une campagne militaire de type colonial en 1956 contre l’Egypte aux côtés d’Israël, et qui a fourni à ce dernier pays l’arme nucléaire qui pourrait se retourner un jour contre l’Europe.

Certes, il vous arrive de dire un peu de mal de la colonisation, de l’occupation, des annexions et autres exactions des sionistes. De même lorsque vous recevez le Harki en chef de l’Autorité palestinienne pour l’encourager à négocier sans fin avec les maîtres sionistes.

Mais ce sont juste des paroles en l’air, dites avec l’aval de votre suzerain sioniste, pour illusionner les naïfs. Sinon, dernier exemple en date, pourquoi les sanctions prises contre la Russie pour l’annexion de la Crimée, consécutive tout de même à un référendum réussi, ne sont pas envisagées pour l’annexion de Jérusalem et du Golan, effective depuis 45 ans ?

Votre complicité criminelle avec l’État sioniste se double d’une allégeance inconditionnelle envers ses représentants en France. Au point de transformer les Institutions de la République, comme la Justice et la Police, en auxiliaires du CRIF et autres agences judéo-sionistes. Le Conseil d’État est mis à contribution pour faire interdire les spectacles ou les manifestations qui pourraient déplaire aux Maîtres occultes de la France, vos Maîtres. Pour une insulte « antisémite », les moyens de la République sont mobilisés pour arrêter et condamner le coupable.

Je me permets de vous rappeler que j’ai été agressé par la ligue de défense juive le 12 mars 2012, agression filmée, revendiquée et publiée par la LDJ, et que votre « justice », enfin celle qui reçoit ses ordres du CRIF, vient de « classer l’affaire sans suite ».

Pour cela, M. Hollande, je vous accuse de FORFAITURE, et j’accuse votre « justice » d’être la « bonne à tout faire du CRIF ». J’espère que vous ne laisserez pas ces graves accusations sans suite. Les Français patriotes ne comprendraient pas que le Premier Magistrat ne défende pas son intégrité morale ni l’honneur et la dignité de notre principale Institution.

Monsieur le Président, vous avez poursuivi le travail de sape depuis le départ du Général de Gaulle en réduisant à néant l’indépendance de la France, et vous avez réduit notre pays au rôle de sous-traitant d’un des plus grands pays criminels des dernières décennies. Les massacres inhumains de centaines de civils gazaouis sans défense et sans recours perpétrés avec des moyens militaires sans précédent vous laissent de marbre. Il est vrai que vous avez entonné l’hymne national sioniste avec un premier ministre dont l’arrogance n’a d’égale que sa volonté d’écraser le Proche-Orient sous sa botte. On se rappellera de vous et de votre place dans l’Histoire comme le complices des crimes de guerre sionistes, ou pour reprendre une célèbre formule, comme le « Petit Télégraphiste de Netanyahou ».

Les conventions épistolaires m’obligeant de conclure avec des salutations, je vous adresse les miennes, AVEC MON PLUS PROFOND MÉPRIS.

Jacob Cohen, citoyen franco-marocain, écrivain antisioniste.
Paris le 20 juillet 2014.